Un peu d'histoire…

1969 - Raoul Labonté1969 - Raoul LabontéCréateur du club Le Domaine 
Raoul Labonté a consacré sa vie au golf et à l'agriculture

 Extrait de l'article paru dans Le Nouvelliste - 28 juillet 2000 par Roger Levasseur

«Quand tu parts un terrain golf, c'est de l'ouvrage en écoeurant. Il faut vraiment que tu aimes ça, sinon tu vas avoir beaucoup de misère à passer à travers»


Vivant à quelques pas d'un club de golf, il est facile de comprendre que le jeune Labonté ait pris goût à ce sport alors qu'il était tout jeune.
 
«Le club de golf Le Domaine de Saint-Boniface a ouvert en 1969», a expliqué M. Labonté, père. Il continuera en disant qu'il avait acheté deux terres, une grande et une petite (pour une superficie d'un mille de longueur par trois quarts de largeur) et que le premier parcours de golf était façonné dans la partie des terres qui avait été autrefois cultivée.
 
1987 - Paul Labonté1987 - Paul Labonté
 
«Mais ça ne me plaisait pas. Je voulais avoir un vrai terrain de golf. J'ai donc pris la décision d'entrer dans le bois de façon à allonger et à élargir le parcours et les verts», a rappelé M. Labonté. Quand il fait le tour de «son» terrain, en 2000, Raoul Labonté peut vraiment en être fier. Le parcours de neuf trous comporte deux normales 5 de 495 verges, des normales 4 de 450, 350, 300, 335 et 265 verges et des normales 3 de 165 et 200 verges. Les verts sont grands et accidentés juste comme il le faut, assez et pas trop. Au total, le parcours comporte 3055 verges, avec normale 36, donc 6110 verges et une normale 72, lorsqu'on complète une partie régulière de 18 trous.
 
 
Détail fort important, le créateur du club Le Domaine n'a importé aucune quantité de terre spéciale, que ce soit pour l'aménagement des verts, trappes de sable ou tertres de départ, comme c'est habituellement le cas pour d'autres terrains de golf. «Le secret de l'entretien d'un terrain de golf, ce sont les engrais. Il faut avoir les bons et également les bons dosages», a simplement résumé M. Labonté.
 
Dans ses premières années d'opération, le club de golf Le Domaine n'acceptait pas de membres annuels. On favorisait la formule premier arrivé, premier parti. En 1987, le père a vendu le club Le Domaine, à son fils Paul Labonté. 
 
2012 - André Labonté et Alain Lefebvre2012 - André Labonté et Alain Lefebvre
 
 Ce dernier possédait également une solide expérience dans le golf, puisqu'il fut professionnel au club L'Éphiphanie, pendant 21 ans. Raoul Labonté ajoutera que maintenant on accepte quelques membres annuels, soit un nombre maximum de 40.
 
Il y a peu de tournois, de sorte que contrairement à plusieurs autres terrains, on n’a pas à réserver une heure de départ une couple de jours à l’avance. On se rend sur place et on est assuré de jouer dans les minutes qui suivent. Lors des belles journées d'été, on peut compter jusqu'à 200 personnes qui foulent le terrain du club Le Domaine.